• Championnats de France Elites, Valence

    Du 8 au 10 juillet derniers, sous la chaleur étouffante du soleil de Valence, se sont déroulés les championnats de France élite, où se sont affrontés la crème de la crème de l’athlétisme français.

    La nouvelle politique menée par la FFA visant à n’accorder aucun passe droit pour les Championnats d’Europe à Barcelone, nous avons pu assister à de superbes championnats, avec des superstars comme Christine Aaron, Eunice Barber, Romain Mesnil ou Renaud Lavillennie, et bien sûr la relève avec Lemaître ou Thamgo. Nous avons même croisé Stéphane Diagana dans les tribunes, et entraperçu le dos de Marie-Jo Pérec derrière la vitre de la loge VIP!!

     Deux demi-fondus nemouriens à Valence

    Nos deux stars nemouriennes, Mathilde CHACHIGNON et Florian CARVALHO, avaient obtenu leur billet direct, sans même faire de détour par Albi. Il s’agit de la première participation aux « élite » pour Florian qui est sur-motivé, et la quatrième pour Mathilde, qui devient une habituée, et qui a tendance à toujours progresser. Ça promet!

     Début de championnats de France le Jeudi avec le steeple féminin

    Jeudi en début de soirée, lorsque l’ombre a atteint le haut des tribunes, Mathilde entre en piste pour le 3000 mètres steeple, le regard concentré et la volonté de faire mieux que l’an passé et son excellente 6ème place. Après quelques passages d’échauffement sur les haies, les filles s’alignent pour prendre le départ. Mathilde est à l’extérieur, aux côtés de Sophie Duarte. Et c’est parti! Des les premiers mètres, Sophie Duarte prend logiquement les commandes de a course et s’envole pour essayer de réaliser les minimas pour Barcelone. On ne la reverra plus. Une concurrente malgache se place en seconde position et creuse elle aussi rapidement l’écart avec le reste du peloton. Dans son sillage, le peloton, qui court à un train relativement faible, est emmené par Mathilde, qui est une coureuse au train. Les relances pour augmenter l’allure n’ont pas l’effet escompté puisque personne ne semble avoir envie de prendre le risque d’emmener une course plus rapide. Franchissements de barrière sans piétiner, franchissement de rivière sans trop éclabousser, Mathilde a très largement amélioré sa technique. Le peloton s’étire, pour former un trio avec Mathilde toujours aux avant-postes. A 600 mètres de l’arrivée, ça s’emballe, et ses deux concurrentes, dont le record est largement inférieur au sien, distancent Mathilde qui tente d’accélérer mais ne peut suivre le rythme imposé. Elle termine cinquième de la course et quatrième française, à dix secondes du podium, (et à 2 secondes de son record). Chapeau Madame, pour votre délicieuse médaille de chocolat.

     Au tour de Florian le Vendredi sur 1500 m

    Vendredi, la troupe de supporters s’agrandit, avec l’arrivée de la famille de Florian et de ses amis.

    Fin d’après-midi. Le stade est en émoi après le record de France du 100 mètres de Christophe Lemaître. Les supporters s’éparpillent autour de la piste, certain(e)(s) sont assez fébrile(s). Arrivée des coureurs du 1500 mètres sur le stade, ils se rendent vers la ligne de départ. La course est retransmise en direct sur la chaîne criptée. Présentation des coureurs, les cœurs s’emballent quand on entend « de l’US Nemours, blablabla, Florian CARVALHO! ». Florian est idéalement placé vers l’extérieur, position qui lui permet de ne pas se faire enfermer. Coup de pétard, coups de coude. Après l’emballage du départ, le rythme ralentit quelque peu: ce sera donc une course tactique, dans laquelle tout le monde peut gagner. Florian est toujours bien placé, environ trois ou quatrième, au deuxième couloir pour éviter l’enfermement. A 400 mètres de l’arrivée, Florian reçoit un gros coup de coude en plein menton. (C’est important de le préciser car ce coureur énervé ne reverra que les semelles de Florian jusqu’à l’arrivée). Du coup de coude au 300 m, Flo se place au contact de Yoann Kowal, qui avait lancé la course au passage du 400 m, et au 300, Flo accélère franchement, vent de face. Jusqu’au 120, le groupe est toujours emmené à toutes berzingues par Yoann Kowal à la corde, coude à coude avec Florian, revenu tout près. Ils sont talonnés par Kenouche et Arhass (ndlr. de très gros finisseurs). Pour la dernière ligne droite, les supporters deviennent fou, Romain est monté sur les grilles, toute le monde hurle! Le speaker s’énerve aussi, Yoko prend légèrement la tête, Kenouche se décale carrément au troisième couloir, Ahrass revient toujours plus sur Florian qui revient toujours plus sur Yoko, et tout le monde derrière sprinte à fond! Cassure sur la ligne, chute, Flo lève les bras, le speaker ne sait pas qui de lui ou de yoko à gagné… Le podium s’est joué dans un mouchoir de poche, Kowal devance Flo de 9 centièmes qui devance Ahrass de 12 centièmes qui devance lui-même Kenouche de 2 centièmes. Ouf! C’était une course incroyable, j’en ai encore les jambes qui flageolent.

    Joli Podium pour conclure des championnats de France réussis

    Regroupement des supporters dans la tribune face au podium, on se félicite, on s’embrasse, tout le monde est gaga!

    La cérémonie protocolaire se fait attendre, on a le temps de voir la série du 200 de Lemaître et plein d’autres sauts et lancers. Enfin, retentit le jingle un peu stupide du podium, (si vous voulez vraiment tout savoir, c’était le début de « Break your heart » de Taio Cruz, pas vraiment approprié, mais que voulez-vous!). Florian nous avais prévenu: « Faites du bruit ». Ils ne sont que deux : Ahrass, 3ème, certainement énervé, sa technique du coup de coude ayant échoué, ne se présente pas. Quand Flo monte sur la deuxième marche du podium, c’est la liesse dans les rangs nemouriens! Médaille gravée à son nom, flashs : un podium aux « élite », c’est quand même vraiment la classe!

    Tout le monde se retrouve derrière les tribunes pour le féliciter. Mais avant ça, Monsieur est retenu pour signer des autographes et prendre des photos, car Monsieur est devenu une idole pour certain(e)s!

     

    Félicitations à nos deux athlètes qui ont porté haut les couleurs de Nemours, et félicitations au coach, Gérard, pour emmener ses athlètes qui s’investissent à leur plus haut niveau, que ce soit un podium aux élites ou  une simple mais toujours belle participation à des LIFA.

     

    Après ces excellents résultats, pas le temps de s’endormir, la saison est loin d’être finie! Mathilde s’entraine toujours d’arrache-pied (ou d’arrache cuisse, c’est selon) en préparation d’un meeting dans l’objectif de battre son record sur 3000 steeple (qu’elle a déjà battu en début de saison). Quant à Flo, il s’aligne ce week-end sur 800 mètres aux France « jeunes », et participera à des gros meetings pour, lui aussi, améliorer ses marques.

     

     

     


    Photos et vidéos à venir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Facebook

Get the Facebook Likebox Slider Pro for WordPress